Biographie
Articles - Biographie - En images - Sur le web - retour sommaire

 

italie biographie italienne espagne biographie espagnole allemagne biographie allemande  
portugal biographie portugaise grèce biographie grecque

 

 

Malgré sa date de parution cet ouvrage est en tête de rubrique, car auteur de la meilleure définition
du monde et du travail de LOUSTAL : "illustrateur de l'émotion"


 

DICTIONNAIRE MONDIAL DE LA BANDE DESSINEE
Patrick GAUMIER & Claude MOLITERNI
(LAROUSSE - 1994)



LOUSTAL
(Jacques DE LOUSTAL, dit)

DESSINATEUR - SCENARISTE
Neuilly-sur-Seine - 10 avril 1956 France

Tout en étudiant l'architecture, Jacques de Loustal participe au fanzine 'Cyclone', publié par le Lycée de Sèvres, puis réalise en 1977 un premier ouvrage en compagnie de Tito Topin. Cette même année, on le retrouve au sommaire de Rock & Folk avec quelques illustrations, reprises trois ans plus tard dans l'album Une Vespa, des lunettes noires, une Palm-Beach, elles voudraient en plus que j'ai de la conversation (éditions Yann Rudler - 1980). A partir de 1979, aux côtés du scénariste Philippe Paringaux, il conçoit quelques histoires brèves dans Métal Hurlant (albums New-York, Miami et Clichés d'Amour aux Humanoïdes Associés en 1980 et 1982).

Il est également présent -de manière plus anecdotique - dans Pilote, dans Nitro, dans Chic, dans Zoulou, ou bien encore Libération et dans son supplément " Libé Sandwich " (avec notamment Viviane, Simone et les autres, publié en recueil aux éditions Futuropolis en 1985), etc.

A partir de 1984, il entame une collaboration avec le mensuel A Suivre qui se concrétise par Cœurs de sable, Barney et la note bleue et Un Jeune homme romantique (scénarisés par Philippe Paringaux) et Les frères Adamov (scénario de Jérôme Charyn), etc. Pour 'L'Echo des Savanes', il réalise plusieurs courts récits (recueil Arrière-Saison aux éditions Albin Michel en 1985) puis Mémoires avec dames (scénario de Jean-Luc Fromental en 1989).

Parallèlement, il mène une prolifique carrièred'illustrateur et participe à de nombreux ouvrages. Citons Zenata Plage (éditions Magic Strip en 1984) ; 80% d'humidité (un mini port-folio aux éditions Alain Beaulet en 198), Escales (un portfolio aux éditions l'Atelier en 1986), Pension Maubeuge (éditions Carton en 1986), V comme Engeance (texte de Tito Topin aux éditions Autrement en 1988) ; Ciné Romans (éditions Comixland en 1988), Grenoble Polar (un portfolio en 1988), Lumières du jour (éditions Humanoïdes Associés en 1988), le Prince et Martin Moka (texte de Jérôme Charyn aux éditions Syros en 1989), Carnets de voyages (éditions Futuropolis en 1990) ; Sous la lumière froide (texte de Pierre Mc Orlan aux éditions Futuropolis / Gallimard en 1992), etc …

Loustal s'impose en quelques années comme l'un des meilleurs auteurs contemporains. Ses inspirations ne se situent pas du côté de la bande dessinée mais se réfèrent plus à la peinture (le fauvisme, David Hockney, etc.) et au cinéma (Wim Wenders). Illustrateur de l'émotion, coloriste hors pair, il sait comme personne restituer un silence, une atmosphère. Pour ce faire, il n'utilise que rarement le phylactère préférant agrémenter ses vignettes d'un texte " off " ou récitatif. Il fait partie de ces auteurs de bande dessinée qui recherchent un ton littéraire avec une touche élégante de désabusement ; il adopte ainsi une attitude détachée par rapport à l'histoire, ce qui lui permet de jouer avec les stéréotypes de la construction romanesque.

Illustrateur original, coloriste rompu à toutes les disciplines (de l'encre à l'aquarelle, en passant par le lavis), Loustal sait restituer, avec sensibilité, l'atmosphère d'un lieu, l'état d'âme d'un personnage.

 




ASTERIX, BARBARELLA & CIE
Trésors du musée de la BD d'Angoulême
Thierry GROENSTEEN
(SOMOGY Editions d'Art - CNBDI - 2000)


agrandir l'image


LOUSTAL

(Jacques DE LOUSTAL, dit), né en 1956

Chapitre VII : Vers une bande dessinée d'auteur
Barney et la note bleue, planche 28
Scénario Philippe Paringaux
" (A Suivre) " n° 95, décembre 1985. Album Casterman, 1987.
Encre de chine et aquarelle sur papier, 328 x 286 mm
Inv. 90.31.1

L'un des meilleurs coloristes de la bande dessinée française, Loustal a par ailleurs une activité régulière de peintre et d'illustrateur. Avec Philippe Paringaux, il a signé une demi-douzaine d'albums à l'écriture très littéraire, où l'atmosphère, le décor, les objets sont aussi importants que les personnages.

Barney et la note bleue est une libre évocation de la vie du saxophoniste de jazz Barney Willen et de sa déchéance. Ce dernier avait enregistré un disque pour accompagner l'album, qui marqua pour lui le départ d'une nouvelle carrière. Cette histoire sur la musique est traversée de silences. La lumière y vibre d'une intensité particulière, qui signe l'art à la fois moderne et nostalgique de Loustal.

Thierry GROENSTEEN

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AFAA : Association Française d'Action Artistique




LOUSTAL

(Jacques DE LOUSTAL, dit)
Né à Neuilly-sur-Seine, en 1956

Après avoir étudié l'architecture, Loustal publie en 1977 ses premières illustrations dans Cyclone et Rock and Folk. Deux ans plus tard, il s'associe avec Philippe Paringaux et fait son entrée à Métal Hurlant. Il y réalise diverses histoires complètes, reprises en albums aux Humanoïdes Associés sous les génériques New York, Miami et Clichés d'amour. A cette époque, il figure également aux sommaires de Pilote, Nitro, Chic, Zoulou ou Libération (avec notamment Viviane, Simone et les autres, proposé en recueil aux éditions Futuropolis).

En 1984, il entame une collaboration avec le mensuel A Suivre qui se traduit par la publication de Coeurs de sable, Barney et la note bleue et Un jeune homme romantique (scénarisés par Philippe Paringaux) et les Frères Adamov (sur un texte de Jérôme Charyn). On le retrouve également dans l'Echo des Savanes avec de courts récits réunis dans Arrière-Saison, puis Mémoires avec Dames, scénarisé par Jean-Luc Fromental - deux ouvrages parus chez Albin Michel, en 1985 et 1989.

En tant qu'illustrateur et peintre, il participe à de multiples ouvrages, parmi lesquels Zenata Plage (Magic-Strip), 80 % d'humidité (Alain Beaulet), V comme Engeance (texte de Tito Topin - Autrement), Escales (l'Atelier), Pension Maubeuge (Carton), Ciné Romans (Comixland), Lumières du jour (Humanoïdes Associés), le Prince et Martin Moka (texte de J. Charyn - Syros), Carnet de voyages (Futuropolis), Sous la Lumière froide (texte de Mc Orlan - Futuropolis / Gallimard), 50 000 dinars (texte de J.L. Coatelem - Reporter), Caminos de la noche (A. F. A. A.) ou Java (Christian Desbois), etc.

(web AFAA)

 

 

 

FIGURES DE LA BD
Hervé BRUHAT (photos) - Jean-Luc FROMENTAL
(HOËBEKE, Paris - nov. 1993)


agrandir l'image


Loustal travaille comme un tracteur. Il s'installe chaque matin au bord du champ et tire son sillon toute la journée, avec endurance et régularité. C'est surprenant, cette robustesse mécanique dévolue à la capture d'une poésie diaphane, faite de malaises indéfinis et de sentiments à peine entrevus. Il connaît si bien le terrain émotionnel sur lequel il avance, ses codes, ses signes, ses repères, qu'il opère pratiquement sans jamais se tromper. Sa sûreté de main est celle d'un maître. Il ne cherche pas, il trouve.

Douze ans de cette cure quotidienne de routine et d'inspiration ont forgé un langage qu'il est seul à parler et ses lecteurs de plus en plus nombreux à comprendre. Puisque le jazz fait partie de son œuvre, disons que le trait de Loustal est aussi typé que le phrasé de Charlie Parker. Reconnaissable en toutes circonstances, et elles sont multiples, dans la mesure où son exceptionnelle force de travail le conduit à diversifier sa production à l'infini. Même ses affiches pour le Loto étaient inimitables. Il faut relever à ce propos une autre particularité : malgré une réussite qui le met à l'abri des servitudes de son métier, il n'y a pas de tâche qu'il considère en dessous de lui. Publicité, illustration de presse, couvertures de livres, tout lui convient, comme si chaque occasion de poser sa griffe sur le monde était bonne à prendre.

Les pires maux qui menacent un style aussi forcément défini sont la redite et la sclérose. Loustal le sait. C'est pourquoi il change si souvent de technique et d'outils, passant de l'aquarelle à la gouache, du pastel au fusain, du croquis de voyage au portrait ou au nu. Pour la bande dessinée, c'est autre chose. Son vocabulaire posé, son trait presque impossible à faire évoluer autrement que sur le mode imperceptible. C'est donc au contenu et à la forme qu'il s'attaque, alternant les scénaristes, jouant à fond le jeu de la collaboration, n'hésitant pas à s'instrumentaliser pour interpréter avec la discipline qu'il met dans toute chose les partitions qu'on lui apporte. Son univers se recharge à l'univers des autres, sans jamais rien céder, et c'est encore le plus étonnant, de son inaltérable identité.

Jean-Luc FROMENTALn-

Luc FROMENTAL

 

 

 

COULEUR DIRECTE
Chefs d'oeuvre de la nouvelle bande dessinée
(Editions KUNST DER MUSICS - 1993)


agrandir l'image


Ouvrage édité à l'occasion de du 1er Salon International de la BD d'Hambourg (27 mai au 30 mai 1993)

LOUSTAL (pseudonyme de Jacques DE LOUSTAL)
Né en 1956, à Neuilly-sur-Seine (France)

Après une formation artistique au lycée de Sèvres, Loustal publie ses premières illustrations, en 1977, dans 'Cyclone' et 'Rock & Folk' (reprises dans Une Vespa, des lunettes noires, une Palm-Beach, elles voudraient en plus que j'ai de la conversation - éditions Rudler - 1980). S'associant avec Paringaux, il entre à 'Métal Hurlant' en 1979, et dessine de courts récits (réédités dans 'New-York, Miami' et 'Clichés d'Amour', aux Humanoïdes Associés, en 1980 et 1982). Il figure également aux sommaires de 'Pilote', 'Nitro', 'Zoulou', 'Chic' et 'Libération' (album 'Viviane, Simone et les autres' - éd. Futuropolis, en 1985).

Présent, dès 1984, dans 'A Suivre', il y signe 'Cœurs de sable', 'Barney et la note bleue', 'Un Jeune homme romantique' (sc. Paringaux) et 'Les frères Adamov' (sc. Charyn). Pour Albin Michel et 'L'Echo des Savanes', il conçoit 'Arrière-Saison' (1985) et 'Mémoires avec dames' (texte de Fromental - 1989). En tant qu'illustrateur, il participe à de nombreux ouvrages, parmi lesquels : 'Zenata Plage' (Magic Strip - 1984) ; 'V comme Engeance' (texte de Tito Topin - Autrement en 1988) ; 'Carnets de voyages' (Futuropolis - 1990) ; 'Sous la lumière froide' (texte de Mc Orlan - Futuropolis / Gallimard en 1992), etc …

Illustrateur original, coloriste rompu à toutes les disciplines (de l'encre à l'aquarelle, en passant par le lavis), Loustal sait restituer, avec sensibilité, l'atmosphère d'un lieu, l'état d'âme d'un personnage.

 

 

 

LE GUIDE DE LA BEDE FRANCOPHONE
Yves FREMION
(Syros Alternative - 1990)


guide bd


Le cubiste fauve : Loustal


Illustrateur et peintre majeur, Jacques de Loustal (né en 1956) est en même temps un maître narrateur. Le mélange est peu courant. Une seule de ses cases est déjà un tableau. Parfois à la limite de l'abstrait, souvent décomposé en masses cubistes, en contrastes chromatiques inhabituels. Ses oeuvres pourraient surprendre un amateur de peinture ; elles déconcertent encore plus un lecteur de BD. Il joue sur les chatoiements comme personne. Il a toutes les audaces en ce domaine et le résultat n'a rien d'expérimental : ses BD nous plongent simplement dans une logique autre, où une femme peut etre mauve, une cuisse bleue, l'atmosphère elle -mene colorée. Nul mieux que lui n'a peint le désert, la sueur, le sable, !a lenteur, l'ennui, le renoncement, la nostalgie.

Après quelques histoires courtes, il éclate dans " Pilote Mensuel " avec 'New York-Miami' (1980) sur un scénario de Philippe Paringaux, excellent scénariste avec qui il continuera : 'Clichés d' amour' (1982), 'Coeurs de sable' dans (A Suivre) (84-85), avent de culmimer avec un chef-d'oeuvre époustouflant, 'Barney & la note bleue' (86-87) dans le même journal.
Cette digression biographiquce sur le jazzman Barney Wilen cause un choc dans le lectorat. Pour une fois, la musique est traduite en dessins, le rythme partaitement synchrone au point qu il y aura une bande d'accompagnement jouée par Wilen.
Loustal réalise d'autres albums, dont certains de dessins. Notons 'Arrière-saison' (1985-86), 'Zénata Plage' (1983-84), 'Viviane, Simone et les autres', 'Pension Maubeuge' (1986), 'Mémoire avec dames' (avec Fromental, 1987-89), 'Ciné-romans'...

Pour avoir une idée instantanée de son talent novateur, on peut regarder le port-folio 'Escales' (1986). Le grand succès de Loustal, qui touche des publics très variés, y compris ceux peu acharnés à la lecture des BD, montre que l'ambition, la qualité sont aussi des vertus commerciales.

Bibliographie : New York-Miami et Clichés d'amour aux Humanos ; Arrière-saison chez Albin-Michel ; Zénata chez Magic Strip ; Coeurs de sable, Mémoires avec dames, Barnety et la note bleue chez Casterrnan.


 

 

 

 

Articles - Biographie - En images - Sur le web